Reçu le 18/10/2020, de J. M. via Info@bois-cambre.brussels

Citoyen(ne) habitant la commune de 1640 Rhode-Saint-Genèse

Dentiste pédiatrique, j'habite à Rhode-Saint-Genèse et j'exerce notamment à Auderghem (proximité Herrman-Debroux).

Mon mari est médecin spécialiste à la clinique Saint-Élisabeth à Uccle.

Nous sommes tous les deux impactés par la fermeture du bois, nos temps de trajet vers nos lieux de consultation sont augmentés aussi bien à l'aller qu'au retour de nos journées bien chargées.  Notre organisation familiale et professionnelle ne nous permet pas de concilier nos horaires (école des enfants - consultations- retour tardif à la maison) avec les transports en commun ou le vélo.

Cette fermeture, qui pouvait avoir du sens comme mesure provisoire en mars 2020, nous sommes des dizaines de milliers à l'avoir en travers de la gorge, comme une mesure qu'on a imposée définitivement sous le prétexte fallacieux d'une fermeture temporaire pour aider les gens à s'aérer en gardant cette fameuse « distanciation sociale » (qui ne semble plus devoir être respectée actuellement dans beaucoup de véhicules de la STIB, photos à l'appui de véhicules surchargés pullulant actuellement dans les médias).

Honnêtement, vous rendez-vous compte du nombre de personnes à qui vous pourrissez la vie, en vous obstinant à maintenir le bois de la Cambre fermé avant d'avoir pris la peine de proposer des alternatives valables aux navetteurs?

Les embouteillages, nuisances sonores et la pollution, aussi bien Drève de Lorraine, Chaussées de la Hulpe et de Waterloo, ainsi que toutes les routes secondaires dans ce quartier, aussi Avenue Franklin Roosevelt et rues alentour, vous ne POUVEZ PAS (faire semblant de) ne pas les voir.

Ce sont les navetteurs, les riverains, les écoliers, les commerçant de toute cette zone qui vivent un enfer suite à cette mesure que l'on ne peut qualifier autrement que de « coup de force écolo ». Quelle est votre légitimité dans tout cela?

Combien de personnes ont voté pour vous, Madame la Ministre? Êtes-vous sourd ou aveugle, Monsieur Close?

Alors oui, je suis indépendante, mon mari aussi, et chaque euro versé sur notre compte à la fin du mois est le résultat d'une prestation, un soin au patient, QUELQUE CHOSE DE CONCRET QUE NOUS AVONS FAIT POUR AIDER UN PATIENT, UNE PERSONNE.

Nous ne sommes pas des planqués qui recevons notre salaire quelle que soit la qualité de notre travail. À part peindre des pistes cyclables pour retirer une bande de circulation aux voitures (par exemple Chaussée de la Hulpe, où il existait déjà deux pistes cyclables), qu'avez-vous fait, quelle alternative avez-vous proposée???? Vous rendez-vous compte du temps perdu par les bus (puisque vous semblez ignorer les navetteurs ou même les habitants d'Uccle, Ixelles, Bruxelles-Ville, Watermael-Boitsfort,...) dans tout ce merdier?  

ERRARE HUMANUM EST, PERSEVERARE DIABOLICUM !!!!

Cela vous dit-il quelque chose? Avez-vous pensé à tous les indépendants qui doivent transporter du matériel, qui doivent se rendre chez de nombreux patients ou clients?

Aux parents qui doivent jongler entre travail, horaires de l'école, éventuellement activités des enfants? Aux personnes moins valides ou plus âgées, aux malades chroniques, aux parents de famille nombreuse ou pas, pour qui prendre le vélo n'est PAS UNE OPTION?

Aux patients des hôpitaux (notamment Saint-Élisabeth)? Aux services de secours, ambulances-pompiers-SMURs? Aux chauffeurs de taxi? La liste est loin d'être exhaustive.

Et tout ça pour un Bois vide, sale, où l'on se sent en insécurité (vécu par moi-même ce vendredi soir 9/10 en quittant le Chalet Robinson) et qui sert maintenant de lieu de beuverie/délinquance, bientôt une zone de non-droit. Je ne peux que m'insurger devant un « test de deux mois » qui ne sera en rien représentatif de la situation réelle, étant donné que les travailleurs qui le peuvent doivent effectuer du télétravail.

Même comme ça, c'est le bazar. Oh, pas 24h/24. Mais je veux croire que nous allons un jour sortir de cette situation de crise sanitaire, et ce jour-là, dans ces conditions (bois fermé, zéro aide), je n'ose pas imaginer l'enfer pire que celui que vivent tous les jours des milliers de personnes. J'ose espérer que votre « test » prendra en compte également les effets de la fermeture sur les voiries aux alentours, et que vous comparerez les temps de parcours à ceux « d'avant ».

Même si, encore une fois, la fiabilité de votre test doit solidement être remise en question, suite au contexte sanitaire actuel. Je ne peux pas terminer mes doléances sans évoquer le point concernant le double sens dans l'Avenue de Diane.

C'est super dangereux, avec la pluie et les feuilles qui tombent encore plus, la vitesse de beaucoup de véhicules est inadaptée et la signalisation est insuffisante, il y a déjà eu de rares accidents, et des dizaines d'accidents évités de justesse, de plus à certains endroits les marquages au sol ne sont pas clairs par rapport à ce qu'il y avait avant... Bref, quelle improvisation (ratée!).

Que d'amateurisme dans ce dossier. C'est désolant.

Je souhaite de tout cœur une solution concertée et valable, POUR TOUS LES USAGERS, plutôt que ce coup de force dénué de bon sens contre les automobilistes.

J. M.

Nous rejoindre

Pour être régulièrement tenu(e) au courant de l'avancement de la situation, ainsi que de toutes nos actions!

Chargement